Rechercher
  • Dr Noel

Merci Antenne Réunion



Merci Antenne Réunion d’avoir mis à l’honneur la spécialité de chirurgie plastique et reconstructrice mardi dernier pendant le JT de 19h. Pour ceux qui auraient raté voici le lien


Il y a déjà plusieurs mois que j’avais participé à ce petit reportage qui visait à découvrir le métier de chirurgien esthétique.

Plutôt frileux à l’idée de passer à la télévision, j’avais accepté de participer à cette petite chronique pour essayer de casser un peu les codes et l’image fantasmée de la chirurgie esthétique.

Contrairement aux clichés véhiculés par du journalisme à sensations, la chirurgie esthétique une spécialité à partir entière, comme l’ophtalmologie. Sauf que ce n’est pas une spécialité d’organe (cœur pour cardio, poumon pour pneumologue etc...) mais une spécialité de toute l’enveloppe du corps humain et des tissus mous (peau, nerfs etc...) hormis les viscères.

Déjà, c’est la spécialité la plus difficile à obtenir lors du concours (Classement 2019). En effet, sur environ 7000 candidats, seuls une trentaine de chanceux pourront entrer dans la filière chaque année. Il faut en tout 13 ans d’études avant de pouvoir poser sa plaque de chirurgien.

La spécialité comprend la maîtrise de la chirurgie plastique, reconstructrice et esthétique de tout le corps.

Quel spécialité peut prétendre faire de la chirurgie du visage, de la microchirurgie, de la reconstruction mammaire, de la chirurgie de la silhouette, le traitement des brûlures, les problèmes de cicatrisation, les malformations de tout le corps, la medecine esthétique etc... ?

Quelle spécialité est aussi variée ? Ce n’est évidement pas un concours, mais il est important de montrer le vrai aspect de notre quotidien.

Le quotidien, ce sont pas des patients fous. Ce ne sont pas des patients hystériques. Ce ne sont pas des gens superficiels. Ce sont, par contre, des patients avec une souffrance par rapport à leur morphologie et qui veulent l’améliorer pour être en accord avec ce qu’ils sont à l’intérieur et avec l’image qu’ils souhaitent avoir après avoir vraiment réfléchi le projet.

Il n’y a pas de gens accrocs à la chirurgie. Ce n’est pas une drogue. Nous sommes des professionnels et il est important de bien conseiller les patients, comme si c'était pour nous ou nos proches. Bien sûr, il y aura toujours des patients déviants, des chirurgiens complices, et des résultats stigmatisants. Ne mettons pas la lumière uniquement sur ces cas qui sont marginaux.

Merci à tous ceux qui m’ont reconnus et qui ont apprécié cette humble intervention médiatique, qui avait été approuvée par l’Ordre des Médecins de la Réunion.

A bientôt




51 vues
 

©2018 by chirurgie-esthetique-reunion. Proudly created with Wix.com