Greffes de cheveux

Implants capillaires / traitement de l'alopécie

Objectifs

La perte de cheveux peut être d'origine et de causes multiples, médicales, génétiques, traumatiques voir psychogènes. 
Qe ce soit chez l'homme ou chez la femme, le retentissement psychologique et social peut être important.
Les traitements médicaux, oraux ou en injections locales, ont pour principale action de freiner la perte, sans les faire repousser réellement. C'est pourquoi le traitement chirurgical de la calvitie ou de l'alopécie est le traitement de référence : on parle alors de greffe de cheveux, d'implants capillaires.
Bien que la greffe de cheveux ait beaucoup évolué ces dernières années pour obtenir un effet naturel, le principe reste pourtant le même : utiliser les cheveux restants (non affectés par la cause de l'alopécie) en les prélevant, et en les déplaçant dans la ou les zones à traiter.

Comment ça marche ? 

La greffe de cheveux permet de reconstruire les zones d'alopécie, que ce soit sur le cuir chevelu, les sourcils, les cils, ainsi que la barbe.

L'indication la plus courante reste évidemment le cuir chevelu de l'homme, qui est touché par l'alopécie androgéno-dépendante, à savoir une perte des cheveux plutôt génétique qui peut débuter tôt dans la vie des patients.

Or, cela marche parce que nous allons déplacer des cheveux qui ne sont pas sensibles à la chute, situés sur les tempes et l'arrière du scalp. Ainsi, une fois greffés, les implants capillaires restent indéfiniment.

Les différents types de greffe 

Il existe deux types de greffes : la mini-greffe et la micro-greffe de cheveux.

La mini-greffe : il s'agit d'une technique qui consiste à prélever plusieurs cheveux ensemble et de les replanter ailleurs. On parle de mini-greffe au-delà de 3 cheveux par greffe. Cette technique historique n'est plus utilisées, car donne un aspect de "cheveux de poupées" assez disgracieux.

La micro-greffe : c'est la technique la plus récente, qui a redonné ces lettres de noblesse à la greffe de cheveux. Cela consiste à replanter les cheveux par 1 à 3 cheveux. Le fait de pouvoir les greffer un par un donne vraiment un aspect naturel et invisible de la greffe. Ainsi, selon les zones, on va pouvoir, soit les greffer par 2 ou 3 pour densifier la zone, ou 1 par 1 pour donner un aspect fin de l'implantation, notamment sur la ligne d'implantation capillaire où le travail doit être parfait.

Les techniques de prélèvements

Il existe deux types de technique de prélèvement des greffes de cheveux

La technique de la bandelette : cette technique, plus ancienne, reste une des techniques les plus utilisées dans le monde. Elle consiste à prélever une bande de cheveux à l'arrière du scalp, puis à préparer méthodiquement chaque greffe. Comme il s'agit d'une bande, on voit très bien l'implantation des des cheveux dans l'épaisseur du cuir chevelu et il est facile de bien préparer les greffons. Cette technique a pour avantage d'être rapide et efficace. Elle a pour désavantage de nécessiter une suture, une cicatrisation et donc d'induire une cicatrice à l'arrière des cheveux qui peut être visible (bande prélevée trop grande, cheveux portés courts à l'arrière, cicatrisation moyenne en sont les facteurs de risque). Bien qu'elle ait perdu un peu de popularité au profit de la deuxième technique FUE, elle conserve ses indications.

La technique de prélèvement FUE (follicular unit extraction) : il s'agit cette fois de prélever un par un, les greffes capillaires à l'aide de micro-bistouri circulaire (comme on prélèverai une carotte de terre), de 1mm de diamètre. Les mini-carottes de cuir chevelu ne sont pas suturées car elles cicatrisent mieux spontanément. Cette technique permet de prélever de grands nombres de greffons à l'arrière des cheveux mais aussi sur le coté du scalp. Son avantage principal est donc qu'il n'y a pas de cicatrice linéaire mais des centaines de mini-cicatrices qui sont invisibles (sauf en cas de prélèvement exagéré). Son désavantage majeur est le temps plus long de la procédure, car chaque greffe est prélevée une à une et qu'il nécessite des connaissances anatomiques pour pouvoir prélever les bulbes des cheveux avec la bonne orientation, afin de ne pas les couper, ce qui empêcherai toute prise de la greffe (avec la bande il est facile de voir l'orientation des bulbes).

Chaque technique a donc ses avantages et inconvénients. Il convient donc de peser le pour et le contre de chacune en fonction de l'anatomie, de la coupe de cheveux désirée, du pronostic capillaire et du traitement nécessaire à chaque patient.

L'intervention

La greffe de cheveux se passe sous anesthésie locale. Le patient peut être préparé avec des anxiolytiques si besoin.

La ou les zones de prélèvements sont anesthésiées, puis les implants sont prélever, unité folliculaire par unité folliculaire. Aucun point de suture n'est nécessaire avec la technique de micro-greffe par FUE.

Un à un, les implants sont préparés sous microscope, puis implantés sur la zone à traiter. L'intervention dure entre 3 et 5h pour les cheveux, moins pour les greffes de sourcils et de cils.

Une fois terminée, un pansement est appliqué et le patient rentre à domicile.

L'intervention n'est pas douloureuse mais longue car chaque étape est minutieuse pour avoir un résultat naturel et une prise des implants maximales.

Comme il s'agit d'une technique longue et répétitive, une équipe formée est nécessaire. Il faut entre 3 et 4 soignants (chirurgien et infirmières) pour réaliser vite et bien cette intervention

Les suites opératoires

Aucun soin infirmier n'est nécessaire, hormis des shampoings doux pour faire tomber les croûtes en ménageant les greffes qui sont fragiles les premières heures de la cicatrisation.

Il est conseiller de se reposer pendant 2 à 4 jours selon les professions. Une semaine est largement suffisante.

Une croûte se forme autour de chaque greffe, qui va cicatriser lentement. Les cheveux greffés tombent avec les croûtes entre 7 et 15 jours pour la plupart, dû au stress de l'intervention pour un si petit organe. Les cheveux commence à repousser vers 2 à 3 mois, avec une croissance normale de 1cm par mois.

Il faut environ 6 à 12 mois pour apprécier le résultat définitif. C'est seulement après que l'on peut considérer des retouches.

 

©2018 by chirurgie-esthetique-reunion. Proudly created with Wix.com