Réduction mammaire

Réduction / cure de ptose

Pourquoi se faire opérer ?

Les objectifs de la réduction mammaire sont à la fois de : 

  • Réduire le volume des seins ​

  • Corriger la chute de la poitrine

Un excès de volume mammaire entraine une diminution de la qualité de vie car il provoque des douleurs quotidiennes (cou, épaule, dos), des troubles de la posture, une macération sous les seins, une gêne à la mobilité et donc un retentissement psychologique.

L'excès de volume mammaire peut parfois s'inscrire dans un excès de poids, qu'il convient de corriger au maximum avant d'envisager l'intervention. En pratique, si votre IMC est supérieur à 32, l'intervention n'est pas indiquée.

La ptose mammaire entraîne également une réduction de la qualité de vie par les troubles de la sexualité et la gêne psychologique qu'elle entraine.

En pratique, la réduction mammaire corriger l'excès et la ptose. La cure de ptose ne corrigera que la chute de la poitrine.

La consultation

Au cours de la consultation, nous envisagerons l'intervention qui vous ira.

L'intervention est expliquée, notamment quel type de cicatrice est nécessaire. En effet, aucune réduction ou cure de ptose ne peut être réalisée sans cicatrice. Plus il y a de tissu à enlever, plus il y a de cicatrice, avec au maximum une cicatrice dite en "T" ou ancre de marine. En T, car elle traite l'excès vertical (ptose) et l'excès horizontal (largeur). Une cicatrice à la périphérie de l'aréole est toujours nécessaire.

Pour de petite ptose, une cicatrice uniquement autour de l'aréole est possible.

L'aspect de la cicatrice peut être peu visible à très visible. Le chirurgien fait la suture, le patient fait la cicatrice.

En pratique, l'amélioration de la qualité de vie est telle qu'elle surpasse l'inconvénient d'avoir une ou des cicatrices,  même visible.

La consultation est aussi l'occasion de prendre des photos et des mesures préopératoires.

Une mammographie est réalisée s'il existe des facteurs de risque de cancer du sein à l'interrogatoire.

L'allaitement et les grossesses sont possibles après cette intervention même s'il est conseillé d'éviter une grossesse l'année d'après l'intervention.

L'intervention

L’intervention est menée sous anesthésie générale légère.


Vous êtes hospitalisée avant l'intervention et vous rentrez chez vous le lendemain de l'intervention.


Les douleurs postopératoires sont faibles. Lorsqu'il existe des douleurs, cela est dû à un hématome, qui n'est pas fréquent.


Les dessins préopératoires sont effectués avant l'intervention. Il permette de faire des repères sur la peau et de diminuer la durée de l'intervention.

Une réduction mammaire dure en général 1h par sein.

L'ensemble de la glande enlevée est envoyé pour analyse dans le cadre du dépistage du sein.

Les points de sutures sont invisibles et résorbables. Nous n'utilisons aucune agrafes car elles laissent plus de marques sur la peau.

Le soutient gorge médical est mis au bloc opératoire si vous l'avez fourni avant.

Réduction mammaire ou cure de ptose ?

La réduction mammaire et la cure de ptose sont deux interventions qui se ressemblent beaucoup.

En France, la différence est définie par le poids de glande mammaire enlevée. Le seuil de différence est défini à 300g de glande enlevée par sein.

La réduction mammaire (>300g/sein) est partiellement remboursée par la CPAM.

La cure de ptose n'est pas du tout remboursée par la CPAM.

En pratique, la consultation permet d'estimer le poids à enlever.

Approximativement, 2 tailles de bonnet à enlever pèse environ 300g si la poitrine est assez dense (seins fermes, jeunes).

Les suites opératoires

L'intervention n'est pas ou peu douloureuse, sauf si elle est associée à une lipoaspiration de la partie toute latérale du sein lorsque l'on a un peu d'embonpoint

Les patientes ressentent un soulagement dès 48h sur les douleurs du cour, des épaules et du dos.

Le premier pansement est refait au cabinet la première semaine.

Un pansement quotidien est refait pendant 7 à 15j, souvent avec l'aide d'une infirmière.

Des séances de LED sont faites au cabinet si besoin pour améliorer l'aspect des cicatrices.

Le soutien gorge de contention est porté entre 1 à 2 mois selon les suites.

La marche est reprise dès le lendemain. L'ensemble des activités sportives sont reprises après 1 mois.

Un arrêt de travail est nécessaire entre 7 et 21j selon le degré de force du travail.

Pour la réduction mammaire, un arrêt travail est prescrit alors que pour une cure de ptose, vous devrez poser des congés pour votre intervention.

Un contrôle est effectué à 15j, 1 mois, 3 mois, 6mois, 1 an.

 

©2018 by chirurgie-esthetique-reunion. Proudly created with Wix.com