Lipoaspiration

Liposuccion 

Pourquoi se faire opérer ?

La lipoaspiration, ou liposuccion, consiste à enlever de la graisse par le biais d'un système qui décroche et aspire la graisse par pression négative, par le biais de petites incisions.

Ce procédé ingénieux, très populaire aujourd'hui, a été inventé par un Français en 1977. Cela parait évident de nos jours, mais à cette époque, personne ne croyait que cela était possible. Il s'agit d'une intervention les plus pratiquées au monde 40 ans plus tard.

Elle a pour but d'enlever de la graisse localisée et non pas diffuse. La lipoaspiration n'a donc pas pour but de maigrir, ou perdre du poids, mais de traiter un excès localisé, que le ou la patiente n'arrive pas à perdre, malgré des mesures non chirurgicales telles que l'activité sportives ou un apport énergétique alimentaire adapté.

Elle traite d'avantage une mauvaise répartition de la graisse de stockage qu'un excès quantitatif de graisse.

Pourquoi se faire opérer ? La lipoaspiration s'adresse à des patients qui souhaite corriger une graisse qui n'arrive pas à être utilisée de manière constitutionnelle.

L'intervention ne traite pas l'excès de peau. Ainsi, s'il existe un excès de peau, il faut y associer une remise en tension de la peau, qui ne peut se faire sans cicatrice. L'exemple le plus fréquent est le ventre, où souvent, un relâchement de la peau est associé à un excès de graisse. Dans ce cas précis, la lipoaspiration seule donnera un résultat décevant, et une abdominoplastie est indiquée afin de traiter l'excès de peau.

Ces zones sont :

- la zone autour de l'ombilic, les poignée d'amour et les seins chez les hommes

- le ventre, les bras, les hanches et le dos ainsi que le cou chez les femmes dites " androïdes" (accumulation de graisse en priorité dans le tronc)

- les cuisses, la culotte de cheval et les mollets chez les femmes dites " gynoïdes" (accumulation de graisse en priorité dans les membres inférieurs)

Les cellules graisseuses n'ont pas la capacité de se multiplier et donc, ne réapparaissent pas. Il n'y a donc, à poids stable, aucune récidive possible.

La lipoaspiration ne constitue pas un moyen de maigrir, qui est du ressort des mesures hygièno-dietétiques.

Aujourd'hui, la cryolipolyse essaie de rivaliser avec la lipoaspiration. Bien que donnant beaucoup d'espoir, la cryolipolyse non seulement ne remplace pas la lipoaspiration qui possède d'autres indications.

La consultation

La consultation consiste à vous expliquer les objectifs et le déroulement de l'intervention ainsi que les suites opératoires.

Après vous avoir examiner, il sera réaliser des photographies et une simulation 3D si besoin. 

En fonction de ce bilan, je vous expliquerai si vous avez une bonne indication à la lipoaspiration et ce que vous pouvez en attendre. 

Un devis et une fiche d'informations vous sera remis. Une date opératoire ne peut être posée qu'après un délais de réflexion de 15j.


La consultation est aussi le moment de répondre à vos questions. 

L'intervention

L'intervention peut se faire :

  • sous anesthésie locale, pour les petites zones telles que la face interne des genoux, une petite culotte de cheval, les hanches, la région péri-ombilicale, et le double menton

  • sous anesthésie générale légère pour les zones plus étendues ou combinées

Une nuit à la clinique est nécessaire pour celle sous anesthésie générale.

Des dessins préopératoires sont faits la veille ou le jour de l'intervention afin que la procédure soit précise et rapide.

La durée de l'intervention dépend de la surface de travail, entre 30min et 3h.

Car il est fréquent que la graisse soit récupérée pour être ré-injectée ailleurs, notamment dans la poitrine, les fesses et le visage. on appelle ceci un lipofilling de la poitrine ou des fesses.

En fin d'intervention, un pansement modelant est réalisé et la gaine médicale est mise en place.

Le post-opératoire

Les suites post-opératoires sont assez stéréotypées mais dépendent beaucoup de la zone et de la surface lipoaspirée.

Le résultat est immédiat le soir même et le lendemain.

Puis l'oedème s'installe dans toute la zone opérée. Cela se traduit par un gonflement, effaçant le résultat "sur table opératoire".

A cet oedème peuvent être associées à des ecchymoses rouges, puis violettes puis jaunes, parfois impressionnantes.

L'ensemble va s'estomper en 3 mois, délais à partir duquel on commence à voir le résultat, qui est définitif vers 1 an après l'intervention.

Les consignes après l'intervention sont les suivantes :

- port d'une gaine de contention

- massages des zones opérées

- reprise de l'activité physique rapide et complète vers 1 mois

Classiquement la lipoaspiration se traduit par des douleurs à type de courbatures et de tiraillement soulagées par des antalgiques la première semaine.

Lorsqu'il s'agit de lipoaspiration sous anesthésie locale, le retour aux activités et en générale immédiat pour la plupart des activités sans contact puissant.

Un arrêt de travail est raisonnable pendant une semaine pour une vraie lipoaspiration sous anesthésie générale.

La lipoaspiration n'est jamais prise en charge donc il convient de prendre vos disposition par rapport au travail.

 

©2018 by chirurgie-esthetique-reunion. Proudly created with Wix.com